Passage de frontière no 4: le plus fun!

Cette fois-ci, on a choisi la difficulté!

Déjà, parce qu’on passe par une frontière non fréquentée, ensuite, parce qu’il n’y a aucun transport organisé de Battambang à une quelconque ville de Thailande. Mais on a tellement peu apprécié le passage de frontière précédent qu’on se dit qu’on n’a qu’ à le faire comme des grands et pas comme des moutons… si on doit patienter, ce sera de notre faute; si on doit payer, on saura pourquoi et on pourra négocier les prix!

Départ de notre petite cantine de Battambang: on a un sac rempli de fruits et gâteaux divers, cela fera notre déjeuner!

Le chauffeur de taxi vient nous chercher vers 9h, direction Prum, la ville frontalière la plus proche. Le paysage est superbe, assez montagneux et très vert. On traverse la ville de Pailin, dans laquelle ont été envoyés les derniers khmers rouges, qui se sont baladés en toute liberté pendant 10 ans gérant même la province, jusqu’à ce que leur procès démarre et qu’on vienne les chercher pour les emmener vers la capitale.

On arrive deux heures après. Le passage de frontière se fait sans difficultés, coté cambodgien comme thaï… On traverse à pied, aucun dollar réclamé, aucune arnaque, juste une photo par personne et la copie du passeport. On fait un visa terrestre pour la Thailande, valable 15 jours, ce qui nous convient puisque notre vol pour l’Australie est le 13 octobre.

Entre deux pays

En Thailande, on doit rejoindre la ville de Trat, à 3 ou 4 heures de route pour prendre ensuite un bateau pour Koh Kut ou Koh Chang afin d’y passer quelques jours.

Problème: les taxis affichent un prix de 2500 baths, soit plus de 60 euros… la négociation est impossible, on décide donc de s’éloigner de la frontière…

Pas un bus en vue, alors …. on fait du stop!

On apprend aux enfants à lever leur pouce et on sourit aux voitures qui passent! Une première s’arrête et le conducteur nous explique qu’on est sur le bon chemin mais que l’arrière de son véhicule est plein et qu’il est désolé.

Un camion nous passe devant, vide à l’arrière… Il s’arrête une cinquantaine de mètres plus loin et recule… yes! Gentillement, les thaïs qui sont assis dans la cabine nous proposent de s’assoir à leur place et ils se mettront derrière. On refuse. On ne comprend pas très bien jusqu’où ils nous emmènent.. Pas grave, on est confiant!

On déjeune dans le camion, on se met un peu de crème solaire, il fait super beau! Et on est fier de nous!

A l’arrière d’un camion thaï

Le camion nous dépose dans une ville inconnue, à une station de bus… et on continue notre petit chemin. Un bus, puis un autre, puis un tuk-tuk jusqu’au ferry qui mène à Koh Chang. Pour Kot Kut, c’est raté, sauf à attendre le lendemain puisque le dernier bateau partait à 13h.

Sur le ferry de Koh Chang, Fabrice tente encore un peu de stop, et ça marche. Des touristes allemands nous posent sur une grande plage où nous passerons notre première nuit! Il est 19h, nous sommes les pieds dans le sable, on a atteint notre objectif et on s’est super bien marré!

En conclusion, le passage de frontière do-it-yourself a du bon!!!

Notre parcours au Cambodge (cliquer sur -) :

2 réflexions au sujet de « Passage de frontière no 4: le plus fun! »

    • Super! Maceo a un petit message pour Matthias, il aimerait bien qu’il le rejoigne en voyage! Hannah est très contente que Marie Sarah regarde les photos du blog… ça leur fait toujours hyper plaisir d’avoir des nouvelles de leurs amis. Bisous

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s