Battambang, bamboo train, the coolest ride ever !!!

Battambang, c’est la 2nde ville du pays… et pourtant, elle est plutôt calme avec peu d’activités…. Mais la campagne environnante est très chouette.

Après l’école, on part en tuk-tuk découvrir l’attraction phare de la ville, le bamboo train.

Il n’y a plus de trains au Cambodge, mais tout au long du lac Tonlé Sap de Battambang à Phnon Phem se trouvent des petites voies ferrées sur lesquelles sont placées deux essieux  et une planche de bambou. Cela permet aux locaux de transporter marchandises à vendre d’une ville à l’autre. A Battambang, les touristes peuvent y faire un tour moyennant 5 dollars par adulte + 1 pourboire pour le chauffeur.

Le trajet aller/retour jusqu’à un petit village est de 14 kms… on s’assoit directement sur la planche de bambou, le conducteur enclenche son moteur à courroie, et c’est parti! Les enfants sont devant pour s’accrocher à une pseudo-barre, et nous derrière…

On est un peu morts de trouille, le train va super vite, la voie ferrée n’est absolument pas droite, mais les enfants eux adorent et se croient sur une attraction digne d’une fête foraine!

The bamboo train

Comme il n’y a qu’une voie, si on rencontre un autre train, il faut démonter celui qui a le moins de passagers dessus… ça prend 2 secondes, on enlève la planche et les essieux…

The bamboo train

Les paysages défilent, on passe sur des ponts à toute vitesse!

The bamboo train

En arrivant au petit village (au bout des 7kms), plusieurs villageois nous « invitent » à boire un coup mais on préfère partir se balader avec des enfants qui nous emmènent voir l’usine de riz. Ils sont rigolos, à nous dire qu’ils parlent 4 langues (français, anglais, allemand et khmer) et qu’ils les ont appris avec les touristes qui passent. On sent bien qu’ils vont nous demander de l’argent. Ils nous expliquent comment le riz est traité, le brun, le blanc, la farine. Ils fabriquent avec des plantes des colliers pour les enfants.

Usine de riz

En repartant, ils nous réclament « One dollar each », on leur explique qu’on ne leur donnera pas d’argent mais qu’on a des petits jouets. Une fillette insiste en disant « ok, but a little money also », mais quand elle voit les babioles, elle oublie l’argent et partage avec les autres les jouets. Derniers jours au Cambodge et on a vidé notre stock de cadeaux!

Le retour en bambou train est aussi sympa qu’à l’aller, soit le conducteur va moins vite, soit on s’est habitué et on s’amuse autant que les enfants, seuls nos dos en prennent un coup!

Ensuite, on visite la ville de Battambang, ses bâtiments coloniaux français (enfin ce qu’il en reste), sa statue faite en morceaux de fusils. A la fin de la guerre civile, les armes étaient toutes détruites pour éviter qu’elles servent de nouveau, mais un monument de la paix a été fabriqué pour se souvenir de cette dure période.

Battambang, sculpture en morceaux d’armes

Comme partout au Cambodge, il y a beaucoup de mendiants, dont des enfants qui se droguent à la colle. Terrible vision et difficile d’expliquer aux nôtres pourquoi ils font cela. On leur offre un repas, mais encore une fois, on se sait pas si c’est bien ou pas… Enfin, ils auront de quoi manger ce jour là…

On visite aussi un élevage de crocodiles, j’ai détesté pour ma part mais ça a beaucoup plu à Fabrice et aux enfants. Certains sont énormes, il y en 1000 et quand ils bougent ensemble, je manque de m’évanouir! On dirait qu’ils vont sauter et nous attaquer.
Il y a aussi des bébés crocodiles que Maceo prend dans sa main mais ne peut tenir avec ses doigts car il pourrait les tuer.

Baby crocos

Et pour finir, on va à la piscine municipale construite également par les anciens colons français. Elle est entièrement vide et on fait des longueurs pendant 1 heure tandis que les enfants profitent des toboggans du bassin enfants.

Piscine construite par les français

Avant de partir, on voit débarquer une famille d’occidentaux et 20 petits cambodgiens. Cette famille a offert à un orphelinat cette baignade dans la piscine (le prix est quand même élevé pour les cambodgiens, 2 dollars l’entrée), ils sont ravis et les filles sautent toutes habillées dans la piscine. Ils n’ont forcement pas de maillot et les locales sont très pudiques.

Il y a beaucoup d’orphelinats au Cambodge, avec des enfants qui n’ont pas forcement perdu leurs parents mais ces derniers n’ont pas les moyens de les nourrir et préfèrent qu’ils soient élevés dans des orphelinats.

Bref séjour à Battambang, mais très sympa. Le Bambou train est un must de notre séjour au Cambodge!

Seul bémol, lorsqu’on demande comment rejoindre la frontière pour la Thailande, le responsable de l’hôtel nous dit qu’il n’y a pas de bus mais qu’il peut trouver un taxi pour 35 dollars.

On cherche de notre coté, on trouve un bus, mais qui part dans l’après-midi et ça nous parait difficile d’arriver à une ville frontalière en fin de journée sachant qu’il reste plusieurs heures de route derrière. On finit par trouver un taxi à 20 dollars par nos propres moyens mais le responsable de l’hôtel ROYAL où nous séjournons, lui parle en khmer au téléphone, et le chauffeur ne vient pas. L’hotellier nous met la pression, en nous disant que si ce n’est pas lui qui organise le transport, on risque de se faire dépouiller ect… Encore une fois, un point négatif de ce pays.

On finit par rappeler le chauffeur de notre petite cantine située à deux pas de l’hôtel « Expresso Café » qui mérite d’être citée pour la gentillesse de ses gérants (ils nous ont offert bananes, pains d’épices et plein d’autres trucs…), et celui-ci vient nous voir et nous demande…35 dollars, forcément! On négocie à 25 et on peste contre l’hôtel!

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s