nous partîmes 500 et sans aucun renfort, nous nous vîmes 30 en arrivant au pont…

(ou 30 heures de bus/bateau/train/tuk tuk pour relier le laos…et pourtant seulement 1000 kilomètres!)

c’est donc reparti… nous quittons koh tao vendredi à 9h pour arriver à Vientiane, capitale du Laos dimanche à midi…. La journée de samedi sera consacrée à visiter Bangkok, grande capitale asiatique que nous n’avions pas la force d’attaquer lors de notre arrivée il y 18 jours!

Le propriétaire de notre petite guesthouse de charme sur koh tao nous a emmené dans son 4*4, ce qui nous a permis d’admirer une dernière fois les paysages dont les touristes raffolent (mais touristes = surconsommation de bouteilles plastiques = déchets à profusion qu’une petite ile de 21kms2 a du mal à gérer) et nous avons repris le bateau pour chumporn au milieu d’une horde d’occidentaux comme nous…. De vrais petits moutons tous identifiés par une étiquette de couleur selon la destination! Il parait que certains se trompent d’île, alors on nous demande de bien vouloir être sages et de porter son badge !!!

Ensuite, quelques longues heures de bus pour relier Bangkok et sa rue encore pleine de touristes mais qui permet de trouver rapidement  des brochettes de poulet avec du riz et un petit hôtel avec deux lits simples qu’on a rapproché pour y passer une bonne nuit!

Le lendemain, direction la gare principale pour réserver nos billets de seconde classe, avec ventilateur, soit presque les moins chers (il y avait quand même la troisième classe, qui aurait requis de nos faibles états physiques de rester assis pendant 12 heures en pleine nuit! Niet !)

Et dans la journée, on a visité Bangkok, ses grands temples, son grand palace, ses petits marchés, sa rivière…on a pris un ferry bien chargé pour traverser la ville puis un long tail-boat pour passer au milieu des canaux, et du petit marché flottant (négocié à moitié prix sans trop forcer)… Très chouette de pouvoir observer les maisons (certaines sont en piteux état) et autres varans/poissons/tuyaux qui bordent la rivière ; on y croise même des baigneurs (l’eau est marron foncée !), des toilettes et une baignoire suspendue… Un moine (monk) a tenté de nous vendre  de la nourriture pour les multiples poissons, il criait « ten baths, ten baths » avec la clope au bec…. sachant que la tradition veut qu’un monk ne demande jamais d’argent et se détache de tout bien matériel…. Une brebis galeuse sans doute ou un déguisement destiné à amadouer les touristes, nous n’en saurons pas plus..

La journée s’est donc finie dans l’hôtel de la veille pour récupérer nos bagages et pianoter sur le net en attendant 20H…. les enfants étaient surexcités, les parents un peu moins à l’idée de passer la nuit dans le train…

Comme imaginé ou comme dans nos souvenirs d’il y a 5 ans, la 2nde classe avec ventilo est vieillotte, toute peinte de verte, et seulement deux fauteuils face à face… Rapidement, le stewart thai (très chic, tiré à 4 épingles malgré une petite mèche rebelle) vient faire nos lits et nous voilà avec 4 couchettes plutôt confortables sauf pour fabrice qui ne peut y tenir couché sans se plier ! Le grand bonheur, ce sont les fenêtres que l’on peut laisser ouvertes et par lesquelles on admire bangkok by night ou on reste sans voix devant les bidonvilles qui longent la voie ferrée… on peut voir chaque maison (faite de bric et de broc), ses habitants et leurs conditions de vie plutôt sommaires.

Il y a quelques touristes avec nous et beaucoup de familles thaï.

Les enfants grimpent dans leur lit et s’endorment assez vite, après un petit passage dans la salle de bains communes… les parents mettent un peu plus de temps mais le roulis régulier du train finira par nous endormir aussi….(et moi je m’enroule dans la couverture fournie parce que je vois crapahuter quelques petits cafards à coté de moi et il est hors de question qu’ils me passent sur le corps !!)

En plus du steward, il y a un employé qui passe le balai, un qui vend de l’eau fraiche, un qui propose des petits déjeuners, des contrôleurs, des policiers… bref une vraie petite ville ! (ou comment limiter le taux de chômage à la sauce thaï)

Et comme dit l’employé des petits déjeuners à 20h15 soit 15 mns après être partis à l’heure, « train don’t arrive at 8.30, delayed, delayed, arrive maybe 10, maybe 11, maybe 12…. »…et le lendemain, comme annoncé, on avait 1h30 de retard… mais comment fait-il pour le savoir, ça restera un grand mystère, tout comme un arrêt en pleine nuit pendant lequel le train semblait avoir des difficultés à avancer, les essieux bloquaient à chaque essai, il a fini par repartir en arrière….je m’imaginais déjà de retour à bangkok, puis finalement a repris le trajet dans le bon sens… ça m’a fait un peu peur (les trains de marchandises Marseille/Paris se font bien attaquer à la mode farwest avec rondins de bois qui bloquent les rails, pourquoi pas nous au fin fond de la Thaïlande !!!), mais j’ai fini par me rassurer et me rendormir en me disant qu’on était quelques centaines de passagers et d’employés et qu’il ne fallait pas être trop parano non plus…

petit matin, vue du train

6h30, le train s’arrêtant dans 15 gares différentes sur le trajet, ça finit par réveiller les troupes ; les paysages sont sublimes, très verts, de grandes rizières et beaucoup de personnes autour des voies… comme le train avance comme une tortue, on a le temps d’en profiter et de faire quelques photos !

Ensuite, c’est le passage de frontière, et là, ca se corse… il faut jongler entre les tuk tuk qui affichent des prix exorbitants, le bus officiel pour traverser le pont de l’amitié qui rejoint les rives thaï et laotienne du Mékong, les suppléments de $1 pour les visas (sans blague, and tell me why, mister ?   because it is Sunday miss! Pour info, ça coute aussi plus cher de 6 à 8 heures du matin ou en fin d’aprèm….bref, pour payer le prix officiel, passer aux heures de bureau et en semaine* !!!), les 15 millions de paperasses à remplir.

En 1h30, tout est fait et on recommence pour les négos de tuk tuk, en kips cette fois-ci (1euro=10.000 kips et tous les billets se ressemblent), on en partage un avec deux allemandes et pour 50.000 kips, on parcourt les 22 kms qui nous séparent de Vientiane !

Repos bien mérité à l’hôtel, décrassage pour tous et saut dans la piscine ! $18 la chambre climatisée pour 4, petits prix laotiens… à voir si ça continue…

Bilan : on a survécu, c’était sympa, les enfants ont supporté la visite de Bangkok (ils ont bien grandi, visiter une ville il y a quelques années était mission impossible), ils ont adoré le train de nuit et « on a trop bien dormi Maman », sont toujours agités quand on aurait besoin qu’ils soient calmes (cf les papiers à remplir à la frontière/les files d’attente/les moments de négociations de prix…) et n’ont perdu qu’un chapeau (retrouvé, merci les copines allemandes de tuk tuk) alors que leur chère mère a réussi à perdre sa paire de lunettes de vue quelque part entre Thaïlande et Laos, le genre d’endroit idéal pour espérer les retrouver…

* quelques jours après, on a compris pourquoi, l’influence française est forte au Laos, et les administrations ferment entre midi et deux….alors imaginez le week-end, ça mérite un petit supplément !

Ce diaporama nécessite JavaScript.

3 réflexions au sujet de « nous partîmes 500 et sans aucun renfort, nous nous vîmes 30 en arrivant au pont… »

  1. Haha! Nous aussi on était passé de la Thaïlande au Laos un dimanche! Et puis même réaction, WTF??? Vous allez voir, le dimanche au Laos, c’est aussi sacré qu’en France. Et entre midi et 14h aussi. Et la sieste aussi. Ah oui, et pas trop tard le soir hein. Bisou!

  2. On se régale avec le blog et les photos , les enfants rayonnent de bonheur , ils sont lumineux et ont encore bien grandis …
    Le Laos me fait bien rêver , j’attend d’en savoir plus car je n’y suis jamais allé …ça a l’air plus roots et plus sauvage que la Thaïlande ..
    Bon courage pour les cours car ce n’est pas évident

    On vous embrasse et que l’esprit zen vous garde au Loas …
    Fab & Silvia

    • Nos 15 premiers jours au Laos nous ont vraiment plu! rien à voir avec la thailande (qui a des plages de rêves tout de même), les habitants sont adorables et l’ambiance est en effet …zen…

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s