Coral Bay, another perfect place…

150 kms en dessous d’Exmouth, il y a la petite ville de Coray Bay ; en fait juste une rue, avec quelques commerces, des backpackers et deux campings. L’un indiqué dans le Lonely Planet qui promet emplacements sur gazon et à l’ombre. Le prix tombe : $45 la nuit, on ne voit pas un arbre et on le trouve plutôt moyen… il faut dire qu’après notre petit paradis du Cape Range National Park à moindre coût ; on s’attendait à mieux.

Finalement, le suivant (au même prix) est nettement plus agréable et surtout il y a des jeux d’enfants et une piscine ! Ce qui forcément fait bondir de joie Maceo et Hannah. On y restera deux jours, histoire de refaire le plein de batteries dans nos différents appareils électroniques ; de se doucher pour éliminer tout le sel qu’on a dans les cheveux (mais l’eau est salée pour la douche comme pour la vaisselle ; après la poussière rouge sur nos assiettes ; voici venu le gout salé dans nos tasses ! seuls deux robinets dans le camping procurent de l’eau potable)… et surtout se reposer (si si c’est fatiguant les vacances)…

La première après-midi, on n’ira même pas voir la plage… ce sera piscine pour les enfants et moi ! Je bouquine et profite du réseau Telstra pour consulter mails et facebook sur mon mobile. Quant à la mise à jour du blog, ce sera pour une autre fois, les cafés internet sont vraiment trop chers !

Fabrice profite de l’endroit pour pécher à la Paradise’s Bay à quelques kilomètres de là… on a de nouveau du poisson frais pour le diner !

Paradise’s bay

Coral Bay est le point de départ pour des bateaux qui partent sur la barrière de corail ; comme à Exmouth, les tarifs sont hors de prix pour nous (un petit exemple de discount pour les familles : $595 pour nous 4 pour une journée de bateau !) ; mais ce n’est pas grave, les activités « gratuites » : baignade, snorkelling et fish feeding sont largement suffisantes pour nous.

La plage est à couper le souffle ! L’eau est magnifique et un banc de sable à  fleur d’eau s’étend sur plusieurs dizaines de mètres. On voit plein de poissons sans même mettre un masque. Les enfants construisent des îlots avec une histoire de codes secrets pour que les poissons puissent rentrer ou pas.

Coral Bay

A 15H30, les bateaux rentrent sur la plage, et c’est l’heure du traditionnel fish feeding : on nous remet des petites graines et les énormes poissons arrivent immédiatement pour se nourrir. Hannah s’amuse à les faire passer entre ses jambes….

Fish Feeding

 

On recroise nos voisins du Cape Range NP, Ben et Anaïs qui sont en route pour Perth comme nous ; un peu plus rapidement car ils doivent trouver du travail.

Coral Bay

On commence à trouver notre rythme : entre 2 et 4 jours de camping sauvage pendant lesquels on profite à fond de la beauté des paysages de Western Australia, et deux jours dans des campings avec cuisine, douches, laverie, recharge d’eau potable, congélateur pour refaire de la glace. On est beaucoup plus fans du coté nature ; les campings privés ont beau être modernes et très pratiques, cela reste plus « traditionnel » comme vacances et on rencontre moins d’animaux sauvages !

En conclusion, Coral Bay est une très jolie pause ; la pêche y est bonne, la mer bleue turquoise, on comprend bien pourquoi elle est un lieu si prisé !

Coral Bay

Deux jours plus tard, on reprend la route, pour descendre jusqu’à Carnavon 250 kms plus bas ; puis remonter sur 120 kms au Nord, vers des « stations » réputées pour le surf. Il y a entre les deux routes un immense lac qu’on ne peut traverser forcément !

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s