Port Barton, petits poissons, Noël, Anniversaire !

A Port Barton, on trouve une chambre à un prix enfin raisonnable (P750) auquel je refuse que la manager rajoute 200 pesos pour un matelas par terre pour les enfants ; la chambre est minuscule, faut quand même pas exagérer !

Les bungalows du Summer Homes sont bien plus jolis, spacieux mais hors de prix pour ce que c’est. On se rattrapera dans un autre pays ! En tout cas, l’hôtel est calme, joliment décoré avec un sapin en plastique (il y a en a plein dans le village, c’est super intelligent de recycler les objets de cette façon, on adore tous) et une crèche et tout ce qu’on a visité aux alentours est beaucoup plus bruyant, les coqs philippins ont une fameuse tendance à se réveiller dès 4 heures du matin (bouchons d’oreilles nécessaires !), on évite donc ça au Summer Homes.

Summer Homes

Summer Homes

Si on est content d’être sur la plage, de voir une eau calme en face de nous, on va vite déchanter…l’endroit est bourré de méduses, donc pour la baignade, ce sera bateaux et îlots ! On apprend qu’à El Nido, plus au Nord, c’est la même chose avec une plage encore plus sale… (même si les îlots à voir là-bas sont réputés comme magnifiques !).Cela nous refroidit quant à la suite du périple et on est un peu déçu de ne pas trouver d’endroit où l’on peut simplement être face à la mer et s’y baigner sans en payer un prix astronomique…

Donc, à la place, on alterne vie de village et ballades en mer…

Ailleurs en famille sur une banca

Ailleurs en famille sur une banca

Port Barton

Port Barton

Les îlots aux alentours sont tous plus magnifiques les uns que les autres, German Island, Paradise Island, on retournera même sur Exotic Island, l’îlot sur lequel on s’était échoué. On retournera en banca sur les îlots plusieurs fois.

German Island

German Island

L' aquarium

L’ aquarium

Port Barton, c’est le premier coup de blues de Fabrice, qui se verrait bien (l’espace de 10 mns) rentrer en France. Quant à moi, je trouve les Philippines presque trop relax… On a beaucoup baroudé ces derniers mois et se prélasser sur la plage quasiment tous les jours depuis une semaine me semble presque ennuyeux ! En fait, l’Australie nous manque beaucoup… On adore vraiment ce pays et 1 mois et demi là bas nous a semblé vraiment trop court ! Malheureusement, on n’a pas assez économisé avant de partir pour s’accorder plus de 2 mois en Océanie (Australie et Nouvelle Calédonie), donc on sait qu’il est plus raisonnable d’être de nouveau en Asie ! On se pose quand même plein de questions sur la suite du voyage, où aller ensuite, combien de temps, quand rentrer ?

Mais 1 heure après avoir déprimé sur nos transats face à la mer (on est vraiment des râleurs quand même !), on retrouve Marco et Donata, deux Allemands rencontrés sur l’île Albaguen et on décide de passer Noël ensemble ; ensuite, Andy, Joerg, Christian et Felix, 4 autres Allemands rencontrés à Puerto Princesa arrivent dans le village ; ils sillonnent l’île de Palawan à moto.

On finit donc par être une joyeuse troupe de 8 adultes et 2 enfants… les 4 garçons sont bien rigolos et parfois très enfantins : ils achètent des pétards et des pistolets en plastique qui tirent des petites billes pour s’amuser… et pour le plus grand plaisir de nos enfants !

Cagayan, notre cantine

Cagayan, notre cantine

White sand beach

White sand beach

On vit au rythme du village, les enfants viennent chanter dans les hôtels tous les soirs « Merry Christmas » et « Jingle bell »…  ils jouent dans la rue avec des pétards et autres fabrications artisanales : ils lient plusieurs canettes entre elles avec du ruban adhésif et finissent leur tube avec un haut de bouteille en plastique. Ils mettent ensuite un peu d’alcool dans le tube et avec un briquet, créent une sorte d’explosion. Cela fait donc un grand « boum »… Je déteste ça et Hannah aussi.

Les enfants font beaucoup d’école, même si leurs copains de France sont en vacances… on n’est pas super actifs cette semaine là, donc c’est parfait pour consacrer du temps au CNED. Les congés démarreront le 31 décembre !

On va voir les spectacles qui sont organisés sur le terrain de basket, c’est assez animé et il y a plein de petits desserts à grignoter après le diner. On trouve notre petite cantine, 1 euro le chicane abodo chez une adorable maman philippine. Le restaurant s’appelle le Cagayan, Fabrice y prend tous ses petits-déjeuners et se régale!

Port Barton

Port Barton

Fabrice assiste avec Marco à un combat de coqs, les Philippins en sont fans et sont littéralement hystériques à chaque combat, des sommes importantes sont misées. Le pauvre coq blessé est soigné par un vétérinaire.

Roast fighting

Roast fighting

Port Barton, c’est aussi Noël sous les Tropiques avec cochon grillé et petits cadeaux (chaque invité du restaurant Elsa devait apporter un cadeau… Marco se retrouve avec les vernis à ongles que j’avais choisis et j’hérite d’une jolie statuette et Fabrice d’un ballon de basket.)

C'est Noël!

C’est Noël!

Les enfants trouvent leurs cadeaux sous le sapin recyclé de l’hôtel et dansent toute la soirée là où on dîne, on s’amuse bien. Seul bémol : pas de bûche au chocolat et ça nous manque ! Mais l’ananas était délicieux ! On commence très sérieusement à s’imaginer mangeant une bonne baguette avec un petit chèvre dégoulinant, le tout suivi d’une mousse au chocolat !

Noël au Elsa's bungalows

Noël au Elsa’s bungalows

Noël au Elsa's bungalows

Noël au Elsa’s bungalows

Il y a une jolie cascade à faire dans les alentours, le lonely planet parle de 45 mns de marche, on ne sait pas comment on s’est débrouillé mais ce sera plutôt 1H30 pour y aller. Les 4 garçons nous doublent à moto mais finissent par en enliser une dans la rivière ! La marche est super longue, beaucoup de montées sur des chemins de terre en mauvais état mais on est en plein milieu de la jungle et c’est superbe. On entend et on finit par voir une famille de singes dans les grands arbres qui nous entourent, ils descendent la tête à l’envers. On découvre aussi les plantes carnivores, assez grosses pour coincer dans leur tube un petit rongeur!

Plantes carnivores

Plantes carnivores

On y va le 25 décembre, et on pique-nique là-bas, pendant qu’on imagine nos compatriotes en Europe en train de se réveiller le matin de Noël pour préparer le Christmas day ! Quant à nous, notre menu à midi est toujours le même : petits pains à 5 pesos l’unité, paquet de fromage type vache qui rit (en moins bon), concombres et tomates, fruits en dessert (coût du déjeuner pour nous 4 : moins de 2 euros et on ne risque pas la crise de foie ! (je vais pas grossir, je vais pas grossir !!!!)

Waterfalls

Waterfalls

Beaucoup de Philippins sont là aussi, leur pique-nique ou repas de Noël est plus élaboré, ils sont venus avec leurs marmites et casseroles, il y a de la musique, c’est sympa. Maceo et Hannah grimpent comme les petits Philippins sur un tronc d’arbre qui fait office de planche de surf, puis Maceo escalade avec Joerg et Felix sur les rochers pour sauter dans l’eau… l’endroit se vide et on se retrouve juste entre nous sur les lieux…

Port Barton, c’est également les 8 ans de Maceo, né  le 26 décembre…

Difficile de lui trouver des petits cadeaux (il a déjà eu une leçon de surf offerte à Sydney), on trouve quelques petits souvenirs qu’on glisse dans un papier cadeau et surtout, Maceo fête son anniversaire sur Paradise Island avec des bougies gigantesques plantées dans un bénitier philippin ! Original…

Paradise Island, 8 ans de Maceo

Paradise Island, 8 ans de Maceo

On a même trouvé 4 petits gâteaux qui feront office de birthday cake ! Une belle journée à sillonner les îlots.. on hésite à rentrer au bout d’une heure de banca, car le temps se couvre et qu’on essuie une petite pluie ; finalement, le temps reste couvert mais sans pluie toute la journée. Au retour, ce n’est pas la même chose. On est bien mouillés mais la mer reste calme.

Retour à Port Barton sous la pluie

Retour à Port Barton sous la pluie

Il pleuvra toute la nuit, avec des vents violents ; je me lève plusieurs fois pour passer la tête dehors et me dire qu’on a bien fait d’être dans une chambre en dur ! Le lendemain, on rencontre nos voisins, Irène, espagnole, et Antoine, français. Ils nous racontent qu’ils voulaient aller à El Nido en bateau (comme notre trajet en provenance de Sabang), mais qu’un typhon était prévu, alors aucun pécheur ne souhaitait prendre la mer… Ah tiens, et pourquoi on ne nous dit rien ici ? Il s’agissait donc d’un petit typhon qui est passé plus au Nord et a fait 4 victimes (rien en comparaison avec celui de mi-décembre) sur d’autres îles. Nous, on a donc eu les restes et cela s’est transformé en tempête.

On repart sur les îlots avec eux et Félix, le petit appareil photo qu’on trimballe partout ne fonctionne plus. Il est sous garantie, mais pas vraiment utile quand on est à l’autre bout du monde ! Deux jours plus tard, c’est au tour du gros, les piles ne se rechargent plus… Ras le bol de l’électronique défaillant !

Dommage car on verra la famille Némo dans une anémone… on restera de longues minutes avec Maceo à les admirer!

On fait un tour de moto très sympa, Maceo entre Marco et Donata et Hannah entre moi et Fabrice.

On se rend à la white sand beach, encore un hôtel abandonné sur une plage superbe ! J’ai failli mourir de peur sur certains chemins de terre et les passagers ont souvent du descendre des motos quand ça montait trop !

Sur la route de white sand beach

Sur la route de white sand beach

Hannah adore être en moto et était ravie quand je descendais car « ça va beaucoup plus vite quand je suis seule avec mon papa ! »

White Sand Beach

White Sand Beach

White sand beach

White sand beach

On a renoncé à aller à El Nido, et du coup, on se demande vers quelle direction aller. Les guides de voyages ne sont pas super bien faits sur cette île des Philippines. Il y a 4 ou 5 coins décrits, rien de plus et comme les transports ne sont pas faciles (une seule moto à louer dans le coin, pas de tricycles, pas de vélos), on a peu de moyen de bouger facilement et de découvrir par nous-mêmes.

On découvre tout de même que les Philippines sont une destination camping, ce qu’on avait pas imaginé (notre tente est repartie en cargo de Nouvelle Calédonie), mais on voit une affichette pour le Palawan Camping, à 30 minutes de bateau de Port Barton. Un jour où internet fonctionne un peu mieux que d’habitude, j’arrive à accéder à leur site, et ça nous semble pas mal. Les enfants sont emballés alors on décide de s’y rendre.

4 réflexions au sujet de « Port Barton, petits poissons, Noël, Anniversaire ! »

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s