Tout au Nord… Village d’Anturan, Lovina Beach.

Lovina est composée de plusieurs villages, dont un de pécheurs, Auturan. On s’y arrête donc, espérant pouvoir trouver un bateau pour que Fabrice puisse rapporter quelques poissons.
Les villageois sont sympas, on passe d’hôtel en hôtel pour trouver notre bonheur, et on craque littéralement pour une sorte d’appartement avec deux chambres, deux salles de bain, deux grandes terrasses et une… piscine.

Notre appartement!

Notre appartement!

On s’était fixé un budget qu’on dépasse bien évidemment. Mais on est toujours mal en point, et on a envie que les enfants aient leur lit et pas un matelas par terre ! On a bien fait, la mer est très très agitée, on ne peut s’y baigner et les adultes sont très fatigués.

Maceo fait la présentation de notre plus grand logement

Maceo fait la présentation de notre plus grand logement

J’ai mal à la tête en permanence, avec des lancements dans la nuque et mon estomac n’est pas en grande forme… je ne supporte plus le riz, le poulet, la base de la cuisine asiatique et rien d’autre ne me tente vraiment ! Heureusement, on a fait quelques courses dans la grande ville précédente et on se nourrit de pain de mie et cheddar…

Ensuite, c’est au tour de Fabrice, qui est épuisé et enchaine les maux de tête et d’estomac également. Il dort presque pendant 48 heures, émergeant pour les repas… Il a des sortes de plaques rouges sur les pieds, assez étranges !

On reprend l’école difficilement, on avait prévu 1 semaine de congés qui finalement s’est prolongée vu l’état de Maceo. Comme d’habitude, c’est en Français qu’il faut mettre les bouchées doubles et ce n’est pas la matière la plus facile à gérer pour la maitresse épuisée !

A Lovina, on se ballade aux alentours. La plage n’existe quasiment plus, les vagues ont même envahi quelques terrasses d’hôtels. Pas de pécheurs en ce moment, toujours à cause des vagues. C’est vraiment dommage de ne pouvoir en profiter, le sable est noir et fin et il paraît qu’il y a des jolis fonds marins… Encore une fois, on est là au mauvais moment.

Village d'Ambutan, Lovina Beach

Village d’Ambutan, Lovina Beach

La mer rapporte plein de déchets, cochons et poules se promènent sur la plage et des sacs de sables tentent d’empêcher la mer de rentrer dans les habitations.

Village d'Ambutan, Lovina Beach

Village d’Ambutan, Lovina Beach

La nourriture est très moyenne, et on voit passer quelques souris, pour ne pas dire rats, pendant qu’on dîne… How charming !

On profite bien de notre grand appartement pour se reposer, une masseuse vient même pendant 1 heure me malaxer et c’est bien agréable !

On a vu sur des rizières et sur la mer de la terrasse et les salles de bain sont ouvertes sur l’extérieur.

Lors d’une promenade, on rencontre plein d’enfants qui s’amusent sur la plage. On demande aux adultes qui ils sont et si Maceo et Hannah peuvent jouer avec eux. Il s’agit d’un orphelinat qui accueille les enfants de Sumba, une île d’Indonésie plus au Sud et les responsables sont tout à fait d’accord pour que nos enfants participent aux jeux. Les plus jeunes ont 6 ans, ils sont adorables et tout de suite, les petites filles viennent chercher Hannah et les garçons, Maceo. Les plus grands viennent discuter avec moi.

Jeux de plage

Jeux de plage

On reste longtemps avec eux à participer à tous les jeux de courses, de relais. Les vagues viennent parfois lécher le peu de sable disponible mais tous s’amusent comme des fous !

Orphelins de Sumba

Orphelins de Sumba

Hannah est trempée par une vague qui est arrivée un peu fort sur le château de sable en cours de construction.

On retournera à l’orphelinat le lendemain pour donner les chaussures trop petites de nos enfants, elles sont encore en très bon état. Les enfants sont ravis de nous revoir. Chacun vient nous serrer la main, ça occupe quelques minutes ! Leur orphelinat ressemble à une grande école, bien aménagée et bien entretenue.

On se promène aussi dans les rizières et les enfants ramassent des épis et les dépiautent à l’hôtel… riz blanc, riz complet, tout y passe !

Village d'Ambutan, Lovina Beach

Village d’Ambutan, Lovina Beach

Dans les environs, il y a une grande cascade (Git Git)… je me sens trop mal pour m’y tremper mais les enfants et Fabrice en profitent bien. Elle est vraiment immense et le paysage autour est superbe.

Cascade de Git Git

Cascade de Git Git

On repart vers le Nord au bout de trois jours, avec un arrêt à l’hôpital pour Fabrice. En plus des douleurs à l’estomac et la tête, il a maintenant des boutons bizarres sur le torse.
Il est bien reçu, et pour une somme modique, repart avec médicaments et crème.

On commence doucement à comprendre que notre état de fatigue est peut-être du à un environnement pollué et sale… Même si on l’a bien évidemment remarqué jusque là (plages sales, période de moussons et égouts bouchés, ect… Bali restait quand même à nos yeux, la destination la plus safe de notre périple asiatique).

A mots couverts, le médecin explique que l’infection de Fabrice vient de l’eau… On a du mal à comprendre s’il s’agit de la mer ou de l’eau de la douche…

On ressort de là un peu écoeurés, décidemment Bali n’est plus le paradis connu… On n’a jamais été aussi malades et fatigués, seule Hannah tient le coup, notre guerrière de l’équipe !

On se décide pour la suite de notre périple… cela fait 7 jours qu’on a donné sa chance à cette île et malgré quelques bons moments, on est très largement déçus. On voulait partir sur Java faire le volcan Ichen, mais il est fermé en cette saison. Les autres îles d’Indonésie (Lombok, Gili) aux alentours sont décrites comme superbes, mais on n’accroche pas au pays et nous ne souhaitons pas « rater » notre dernier mois de voyage. Bref, on n’y croit plus !

On rajoute donc une destination (et même deux, surprise !) à notre périple. On décollera mi-janvier pour le Sri Lanka… L’Inde était fortement envisagée, mais il fallait pour ce pays faire des visas et patienter entre 1 et 5 jours dans une capitale asiatique, Jarkata ou Kuala Lumpur, sans pouvoir réserver de billets d’avions. Cela nous a semblé trop compliqué, le Sri Lanka ne demande lui que des visas électroniques !

Une réflexion au sujet de « Tout au Nord… Village d’Anturan, Lovina Beach. »

  1. c est cool pr le warong Pantai mais dommage pr le reste. J espere que le Sri Lanka ne sera pas aussi decevant surtout si vous y etiez avant le Tsunami. Preparez-vous a du changement las-bas aussi…. on vous embrasse. Bon voyage Rod

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s