Koh tao, rochers arrondis et petits poissons bleus turquoises…

S’il n’était pas toujours evident de trouver un logement sur koh phangan, nous avons mis du temps à nous installer sur cette petite ile de 21kms2… tout était hors budget pour nous (1500bth soit environ 40 euros le bungalow) et surtout pas terrible… comme annoncé, les coins d’il y a 20 ans sont envahis par des guest houses plus moches les unes que les autres, et au soit disant motif que nous sommes en “high season”-alors que les hôtels ne sont plus complets…. On a atterri dans une guest house plutôt mignonne au centre de l’ile, mais une forte odeur nous a vite incommodé: en levant les yeux, on a vu qu’on était face à une déchetterie en plein air!!! Le top pour les vacances… on est parti en s’excusant et on a fini par suivre un conseil d’un vieil American rencontré dans un taxi 1 semaine plus tôt qui nous avait parlé d’un petit coin tranquille à l’est de l’ile… nous qui ne voulions pas être trop excentrés des grandes plages (les frais de transports locaux pèsent lourds dans le budget, pas de taxi à la course mais à la personne; du coup ca revient vite cher), c’était raté… mais sans regrets aucuns!

Fabrice a retrouvé son koh tao d’autant, les proprios des petits bungalows (yang’s bungalows) nous demandent de faire attention à la gestion de l’eau (des hotels ont du fermer par manque d’eau) et de l’électricité afin de rester “a cheap place”; en bas des bungalows places sur une colline, une petite plage de sable et de gros rochers arrondis avec des fonds marins superbes!

On passe nos journées dans l’eau à regarder avec masques et tubas de magnifiques poissons multicolores, les bateaux de diving se posent d’ailleurs dans l’après midi juste en face de nous, on est donc dans un bon coin…

on va se balader « en ville » pour déguster des brochettes de poulet dans des restaus locaux…

L’ambiance est comme on l’aime en Thaïlande, proprios très sympas, petit bateau à disposition, hammacs face à la mer, nourriture locale au top avec grandes portions et petites attentions pour chacun, on joue au Uno et Milles Bornes en anglais et on dine avec les autres visiteurs, allemands, suédois, français et la gentille serveuse thai… On a ouvert nos petits cadeaux déposés dans mon sac à dos par ma gentille tante et fabrice a eu droit à du foie gras, qu’on a pu faire gouter à cette fine équipe….et grand bonus, on a vu sur notre bungalow du restau extérieur… et donc on fait diner les enfants avant nous et on les couche…. et nous, on profite de soirées entre adultes!

l’endroit n’est ni répertorié dans les guides ni sur trip-advisor et c’est tant mieux!!!

Fabrice a peché un gros poisson mais n’a eu le droit d’en garder qu’un (gros) bout-le capitaine du bateau a gardé le reste-, la proprio nous l’a cuisine au bbq, impeccable!

Un gros lézard est rentré dans la chambre, un “guéko” assez impressionnant mais inoffensif!

J’en profite pour lancer l’opération réduction-du-volume-de-bagages, on découpe les pochettes d’évaluation du CNED (pour 1 enfant de CE2, 10 kilos et la moitié d’un sac à dos; Hannah n’a que trois cahiers), on réduit encore les emballages de médicaments, on finit les échantillons de crèmes et autres…

Les conditions de vie sur cette petite colline nous ont du coup semblé appropriées pour démarrer l’école, (Hannah souhaite démarrer depuis déjà une semaine, Maceo est un peu moins enthousiaste!) un peu en avance mais on devrait beaucoup plus vadrouiller la semaine prochaine pour se rendre au Laos et être moins “disponibles” pour nos chères têtes blondes…

quelques photos, notre petit appareil va sous l’eau mais on a eu du mal à bien viser les poissons…

 

Ce diaporama nécessite JavaScript.