Et 33 heures plus tard…

28 octobre the D-Day ! on a réussi ce jour là à fermer les bagages (thanks jojo !), à ne pas empaqueter deux trois trucs, à vendre la voiture pour décoller 5 heures plus tard !

Air France nous a fait vider les valises trop lourdes pour remplir les plus légères et pourtant au total, on était en dessous du nombre de kilos autorisés en soute… Les bagages cabines étaient bien pleins et le nombre de copains présents à l’aéroport impressionnant ! On aurait presque cru qu’on partait avec sœurette et potos… mais non, ils nous ont abandonné au contrôle des bagages ! On les attend avec impatience de l’autre coté du monde !

On a réussi à ne pas trop pleurer (un peu quand même) mais les enfants ont tenu bon, il fallait vraiment qu’on décolle !

Tout s’est ensuite enchainé très vite, un vol Marseille Paris qui avait du retard, une course à l’aéroport de Roissy pour acheter du foie gras de qualité pour nos amis australiens, et hop, le vol suivant pour Singapour !

On a réussi à dormir et à atterrir le lendemain vers 15h (mais 8h du matin pour nous)…

On avait croisé il y a deux ans des français en Australie qui nous avaient dit qu’ils avaient passé un super moment dans l’aéroport de Singapour grâce aux multiples activités proposées. Ils avaient bien raison. On n’a pas eu le temps d’aller au terminal 2 où il y un cinéma, un jardin botanique, un jardin de papillons. On est resté dans le terminal 1 où on a bien joué sur le social tree, un arbre sur lequel on envoie des photos que l’on fait sur place (le must du selfy !) et qui s’affichent sur l’arbre géant ou qu’on s’envoie par email !
100_2493

Image100_2477

On a visité le cactus garden, l’humidité est forte à Singapour et on n’a pu y rester longtemps et puis surtout, on s’est posé quelques heures à la top-roof pool, la piscine d’un hotel de transit, situé au dernier étage du terminal… Pour 8 euros par personne, on a droit à une serviette, du shampooing et à une boisson sucrée, et surtout, la chance de profiter des douches et de la piscine ! Même pas eu envie de faire une sieste…. Jacuzzi et longueurs nous ont suffit !

100_2473

100_2487 100_2486

Ensuite, un vol Emirates pour Melbourne… trajet un peu trop court pour bien dormir !

100_2497

Il y a eu un brin de stress à l’aéroport… est-ce-que nos visas étaient bien liés à nos passeports ? est-ce-que le foie gras et les pralines allaient passer le contrôle des douanes ?

No worries, tout était ok ! et comme nous a dit le douanier « Welcome to Australia ».

 

C’est comme ça que 33 heures plus tard, on est passé de Marseille à Melbourne où nos amis nous attendaient avec la panoplie du parfait australien, bob et drapeaux inclus !

100_2498

100_2500

Caisse maritime, maison à vider, papiers administratifs à classer, farewell parties….

On a beau avoir une TO DO LIST avec plein de couleurs selon l’urgence des tâches, on a l’impression qu’on ne finira jamais à temps!

Ces derniers mois ont été riches en émotions et en stress, fin du boulot pour moi, familles à voir à Paris, choix du transporteur de nos affaires personnelles à faire, soirées à enchainer !

En vrac, quelques dates clés :

Le 23 septembre, je quittais (pour la seconde fois en 2 ans) la société dans laquelle je travaille… Et même si j’ai essayé de faire bonne figure –heureusement que j’ai l’esprit occupé- ça n’a pas été de bon cœur (pourtant le R7 –petit code pour initiés-, c’est moche, sombre et bruyant !!!), beaucoup de mes collègues vont me manquer et retrouver une ambiance aussi sympa ne va pas être forcement évident. Quelques soirées dignes de ce nom pour leur dire au revoir ont permis de fêter ce départ en beauté !

Dernière vue de la maison

Le 24 septembre, c’était la journée/soirée pyjama d’Hannah. 4 copines, 1 copain récupérés à l’école sous une pluie battante. Chasse au trésor, cuisine, peinture sur tee-shirts et pour finir, Kangoroo Jack pour leur donner envie de venir nous voir en Australie. Journée épuisante pour les parents, mais très sympa !

Fête de départ d'Hannah

Fête de départ d'Hannah

Fête de départ d'Hannah

Le 25 septembre était une date importante pour nous : le remplissage de la caisse maritime, soit une boite en bois de 6m3 qui va traverser les mers et les océans pour arriver en Australie début décembre, soit un mois après notre arrivée dans une maison qu’on n’a pas encore !

On avait sélectionné peu d’affaires, cela a pris un mois pour trouver ce qu’on allait emporter, principalement des habits, des affaires personnelles (albums photos), des livres, des affaires de sport et 3 malheureux meubles…Tout le reste a été vendu ou donné. On est les rois du bon coin ! D’ailleurs, on a fait de chouettes rencontres, des tourdumondistes, des Colombiens, des voyageurs… et des XXX qui prennent rendez vous mais ne viennent pas chercher le meuble qu’ils ont réservé !

Tout n’est pas rentré dans la caisse, on a laissé quelques cartons classés comme non prioritaires (appareil à raclettes, cintres…), les vélos des enfants (on en rachètera sur place) et une table ! On n’aura donc aucun meuble digne de ce nom en arrivant, mais ce n’est pas grave, IKEA est à Adelaide !! Sauvés !

Conteneur maritimeConteneur maritimeConteneur maritime

Le 4 octobre, au tour de Maceo et de 4 amis de fêter son départ. Temps de rève, baignades et sauts dans la mer, re-chasse au trésor et jeux d’aventuriers ! Ils se sont bien marrés, et c’est difficile d’imaginer qu’ils ne vont plus beaucoup de revoir…. On espère des sessions Skype fréquentes !

Fête de départ de Maceo

Fête de départ de Maceo

Fête de départ de Maceo

Fête de départ de Maceo

Fête de départ de Maceo

Au milieu de tout ça, on a vidé la maison… encore et encore…. On a fêté 20 fois notre départ, pleuré plusieurs fois, embrassé nos proches et ce n’est pas fini ! Merci à tous ceux qui ont fait un détour (parfois de plusieurs centaines de kms) pour venir nous voir!

100_2114

Une des soirées...Une belle journée

Une belle journée

On a quand même réussi à partir à Ibiza, 3 jours de farniente et de fiesta, un régal !

ibiza

Le 20 octobre, on rendait les clés de la maison, sur laquelle l’agence vient d’apposer un panneau à vendre ! Une nouvelle famille s’installera, quant à nous, on est devenu des nomades, il nous reste 8 valises et 1 voiture (à vendre) !

maison vide maison vide maison vide

On est à 7 jours du départ, les au-revoirs s’accumulent, ne se ressemblent pas. Mais coté émotion, on est au taquet ! Et si jusque là, on ne se posait pas beaucoup de questions, on commence maintenant à réaliser et c’est assez stressant…. On part en Australie sans avoir de maison (enfin si quand même un appartement meublé pour 3 semaines) et sans travail à l’arrivée !

La suite bientôt !